PolarLens - Les casses étaient presque parfaits

 

En attendant le salon...

Les casses étaient presque parfaits…

En 2010 eut lieu au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris l’un des plus grands vols d’œuvres d’art par Vjeran Tomic, surnommé « l’Homme-araignée ». Les cinq toiles qu’il déroba – Matisse, Modigliani, Picasso, Léger et Braque - sont toujours introuvables. Le monte en l’air a été condamné à 8 ans de prison et une amende colossale. C’est ce casse presque parfait que nous contera Karin Müller, le complétant de quelques autres cambriolages spectaculaires comme celui d’une immense « Nativité » du Caravage à Palerme, en Sicile ou d’un célèbre Dali, « Adolescence », retrouvé récemment après sept ans d’absence…
Les œuvres d’art sont aujourd’hui presque aussi convoitées que les bijoux ou liasses de billets des coffres forts. Suspense garanti !

Karin Müller est auteure et codirige la Galerie Gimpel & Müller de Paris. Elle préside l’association Arthémuse qui permet la rencontre d'artistes, musiciens et comédiens avec un public amateur d'arts. 

Samedi 18 novembre à 15h

Petit théâtre de la médiathèque Robert-Cousin
Dédicaces à l’issue de la rencontre
Entrée gratuite sur réservation polarlens(at)mairie-lens(dot)fr

 

 

FacebookTwitterPartageImprimerEnvoyer