La Ducasse

La ducasse est l’occasion pour les mineurs d’oublier la mine et ses difficultés en fêtant dignement l’événement. Au début du siècle, « faire ducasse » est même devenu une des plus grandes réjouissances de l’année.
On profite de cette fête pour partager en famille le traditionnel « lapin aux pruneaux » et le « quartier de tarte » avant de partir pour les attractions foraines.

Petits et grands trouvent ainsi leur bonheur à travers chevaux de bois et autres auto-tamponneuses. Mais les manèges ne sont pas les seules animations proposées, notamment dans les ducasses de quartier. Un peu partout à Lens, celles-ci s’organisent dès que les beaux jours arrivent.

Au programme dans les années 1950 : Concours de javelot dans les cafés, concours de 421, de manille… mais aussi défilés, concerts de jazz, courses cyclistes ou bien encore feu d’artifice pour terminer la soirée. Certains organisateurs de ces ducasses rivalisent même d’imagination pour le plus grand plaisir des participants. Une fête nautique est ainsi organisée sur le canal pour le quartier de la rue de Douai, un combat humoristique de boxe et une course des facteurs ont lieu à la fosse 11. On organise même un concours de chiens de défense et de police pour la ducasse de la trinité.

Aujourd’hui, de nombreuses ducasses subsistent encore un peu partout même si celles-ci ont connu de grandes innovations, les chevaux en bois cohabitant désormais avec les manèges à sensation.

La grande Ducasse de 1955

FacebookTwitterPartageImprimerEnvoyer