La Grande Résidence

Dans les années 1950, la crise du logement sévit à Lens ; une vitalité démographique exceptionnelle ayant fait monter le nombre d’habitants à 40 000.
Aussi, la municipalité veut favoriser la construction de logements en sollicitant la création d’une zone d’urbanisation prioritaire, autorisée en 1964.

Le 22 janvier 1967, la première pierre de la Grande Résidence est posée.
Un vaste terrain au nord-est de la ville a été choisi. Celui-ci, nu de toute construction jusque là n’est pas soumis aux problèmes des affaissements miniers et est proche du centre et des équipements généraux que forment les hôpitaux, les lycées… Sur ce terrain de plus de 100 hectares, le projet initial prévoit de construire pas moins de 4 793 logements dont 2 494 lors de la première tranche de la construction.

Jean De Mailly, architecte en chef de ce vaste projet compose la Grande Résidence de tours de tailles différentes pouvant s’élever jusqu’à 12 niveaux, celles-ci côtoyant à leurs pieds des logements individuels en accession à la propriété.

A coté de ces habitations alors modernes, des équipements scolaires, culturels et sportifs sont prévus à l’image du centre Dumas qui voit le jour début 1977 ou bien encore du CES Jean Zay qui sera construit durant l’année 1970. Un centre commercial est également édifié. En mai 1981, 60 tours et 330 maisons individuelles sont construites mais le départ de nombreux habitants rend l’objectif initial trop ambitieux et le nombre de plus de 4000 logements ne sera pas atteint au tournant des années 1980.

A partir des années 1990, la Grande Résidence concentre l’attention de la municipalité en matière de politique de la ville et de rénovation urbaine. Dès 1992, plusieurs tours sont détruites et d’autres font l’objet d’une réhabilitation. Mais le grand chantier intervient avec la validation du dossier de restructuration de la Grande Résidence par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (A.N.R.U.), le 21 décembre 2006. La Tour Aymé est abattue en juin 2007. C’est la première opération du projet de rénovation de l’A.N.R.U. qui doit modifier profondément l’aspect du quartier.

Aujourd’hui, la Grande Résidence compte environ 1862 logements et près de 5 000 habitants ainsi que 258 logements étudiants.

La grande résidence en chantier

FacebookTwitterPartageImprimerEnvoyer