Le cinéma l’Apollo

Le cinéma Apollo ouvre ses portes à Lens le 26 mars 1932, avec à l’affiche ce soir là, « La petite chocolatière » de Marc Allégret.

Fier de ses 2432 places, l’Apollo était, selon la presse de l’époque, « Un magnifique bâtiment ». En effet, situé place de la gare, il mesure 25 mètres de large sur 35 mètres de long. Cette superficie en faisant même la plus grande salle de spectacle au nord de Paris répartie sur plusieurs étages.

La scène, de son coté, affichait pas moins de 12 mètres de large pour une profondeur pouvant varier de 8 à 11 mètres. Les capacités acoustiques de l’Apollo vont faire de lui un des hauts lieux du théâtre et de l’opérette. Des grands noms tels que Yves Montand, Charles Aznavour, Claude François, Coluche et même Joséphine Baker (venue 2 fois : le 14 février 1938 et le 12 octobre 1953) viennent fouler les planches du bâtiment.

Ces images, prises en 1955 lors d’une remise de prix des écoles témoignent de cette période ou l’Apollo n’était pas qu’une salle de cinéma mais bel et bien une salle de spectacle à part entière. Clowns, acrobates et même boxeurs ont utilisé cette salle pour leur art.

En 1979, la salle de spectacle change de visage pour offrir à ses spectateurs 5 salles de cinéma. Quelques années après, en 1985, celle-ci est rachetée par une grande société qui ne pourra pas empêcher, le 31 décembre 2000, une des dernières pages de son histoire se tourner, c’est-à-dire la fermeture officielle de ses portes. Ce soir là, seulement 75 spectateurs virent les dernières séances du cinéma Apollo.

L’avenir de l’ancien cinéma Apollo quand à lui n’est pas prêt d’être fixé, un litige entre la ville de Lens et l’architecte des bâtiments de France, qui s’oppose à la destruction de la façade, bloque pour le moment tout changement.

Le cinéma Apollo en 1955

FacebookTwitterPartageImprimerEnvoyer