La reconstruction

affiche Inauguration de l'hôtel de ville et de la gare de Lens - Grande fête populaireLa période de l’Entre-Deux-Guerres a été marquée par la reconstruction de la Ville. L’Etat apporta son aide sous la forme de “ dommages de guerre ”. La municipalité élabora un plan d’alignement, d’aménagement et d’extension. Les idées essentielles en sont : redressement et élargissement des rues, disparition des passages à niveau, hygiène et embellissement de la ville. Les marais asséchés et comblés sont entrés dans le plan d’extension de la ville. L’église Saint-Léger, l’hôtel de ville, les Grands Bureaux de la Compagnie des Mines (aujourd’hui occupés par l’Université d’Artois) ornés d’un magnifique parc à la française, la gare ont été construits ou reconstruits durant cette période. Ce dernier bâtiment est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques. La reconstruction est bien avancée dès 1926.

Pour les édifices privés, les propriétaires d’immeubles les ont rebâtis en se groupant dans une coopérative de reconstruction “ l’Union des propriétaires sinistrés de Lens ”, qui fonctionna du 5 août 1921 au 6 juillet 1932. Aucun style n’était imposé. La variété des conceptions a fait des principales artères, un ensemble harmonieux. Le style “ hispano-flamand ” a inspiré quelques belles constructions du centre-ville. Les matériaux employés sont essentiellement la brique, le béton armé et la tuile. Par ailleurs, les cités minières se sont étendues.

photographie Hôtel de ville de Lens en 1927photographie Gare de Lens

FacebookTwitterPartageImprimerEnvoyer