Le syndicalisme

photographie, Lens, Maison SyndicaleL’Entre-Deux-Guerres lensoise a aussi été une période d’intense activité syndicale. Le syndicalisme dans les mines du Pas-de-Calais datait de 1884. L’administration centrale du Syndicat des Mineurs du Pas-de-Calais se trouvait à Lens, à la Maison Syndicale des Mineurs (construite en 1911 et reconstruite en 1922). Une figure locale a marqué l’histoire du syndicalisme minier : Emile BASLY (maire de Lens de 1900 à 1928). En 1891, Emile BASLY a été nommé président du Syndicat des Mineurs du Pas-de-Calais. Il devint député en 1891. Avec l’autre “ député mineur ”, Arthur LAMENDIN, il fait voter quelques lois importantes, sur les caisses de secours (26 juin 1894), sur les caisses de retraite (29 juin 1894), sur les accidents du travail (1898). Au sein du syndicat, l’Entre-Deux-guerres a été marquée par les polémiques entre “ unitaires ” et “ réformistes ”. En 1921, au congrès de Lille, ils se sont séparés. Mais, réformistes et unitaires ont fait de nouveau l’union en 1935, pour assurer le triomphe du Front Populaire aux élections législatives de 1936. Eurent alors lieu les grèves avec occupation des fosses et usines qui se termineront par les accords de Matignon.

FacebookTwitterPartageImprimerEnvoyer