Personnalités

Emile BASLY (1854-1928), lensois d’adoption, a marqué de son empreinte la ville de lens. Sa statue s’élève actuellement au rond-point à l’angle de la route d’Arras et de l’avenue Maës. Né à Valenciennes, orphelin de père et de mère à trois ans, il commença à travailler à la mine à l’âge de onze ans. Les grèves de 1878 lui fournirent l’occasion de montrer ses qualités d’organisateur. Il y joua un rôle prépondérant qui le fit, du reste, congédier des Mines d’Anzin. En 1882, le syndicat des Mineurs d’Anzin, créé sous son impulsion, le choisit comme secrétaire général. La grève de 1884, suivie avec intérêt dans tout le pays, rendit son nom populaire. Elu député de la Seine en 1885, il est battu aux législatives de 1889. Il opta alors pour Emile Basly (1854-1928)une solution de repli en s’imposant à Lens auprès des dirigeants du Syndicat des Mineurs du Pas-de-Calais. C’est comme candidat du Syndicat qu’il est élu député de Lens en 1891. Sa carrière politique resta dès lors liée à la ville de Lens. Sous son administration, Lens passant de 20000 à 36000 habitants, est devenue la capitale du bassin houiller. Il ne négligea rien pour y attirer les foules de cette région si peuplée : grandes manifestations, concours divers, inaugurations d’édifices, de monuments… Il se consacra après la Guerre à la reconstruction. Ses obsèques donnèrent lieu à une impressionnante manifestation de respect émanant des mineurs du bassin. Il fut remplacé par Alfred MAËS (1928-1941) à la tête de la municipalité.

D’autres personnalités se distinguèrent à la fin du XIXè siècle et au début du XXè siècle.

Le chimiste Auguste BEHAL (né à Lens en 1859-mort à Mennecy en1940) a participé, par ses travaux de recherche, à l’essor de la science. Il a fait de nombreuses découvertes en chimie organique appliquées à l’industrie et à la thérapeutique. En 1921, il entra à l’Académie des Sciences et, en 1922, il prit la présidence de la “ Société de Chimie de France ”.

Edouard BOLLAERT (1813-1898), ingénieur des Ponts et Chaussées, devint agent général des Mines de Lens en 1856. Il eut une participation essentielle au développement de la Compagnie des Mines de Lens. Il se consacra aussi aux activités municipales en tant que conseiller.

Félix BOLLAERT (1855-1936)Félix BOLLAERT (1855-1936), fils du précédent, a donné son nom au stade qu’occupe le Racing-Club de Lens. Il fut président du Conseil d’administration des Mines de Lens. Mais c’est surtout comme philanthrope et bienfaiteur de la Ville qu’il resta dans le souvenir des Lensois. Il favorisa l’essor des sociétés musicales et sportives.

FacebookTwitterPartageImprimerEnvoyer