Euralens...une métropole se dessine

Nous assistons à la naissance de la métropole lensoise, qui vient se positionner comme  2ème pôle d’équilibre dans l’espace régional »

Daniel PERCHERON

Contact

Euralens

1 rue Georges Bernanos
62300 LENS
Tél : +33 (0)3 21 69 82 09
E-mail : contact@euralens.org

www.euralens.org 

Les premiers travaux d'Euralens en images

voir les premiers travaux d'Euralens en images

EURALENS, vaste opération d’aménagement du territoire, a pour objet de définir et mettre en œuvre un grand projet de mutation urbaine et paysagère du territoire dans le respect de l’histoire du bassin minier. Dans cette optique, un groupement de commandes a été constitué. Il est composé des villes de Lens, Liévin, Loos-en-Gohelle, et de la Communaupole de Lens-Liévin.

Les membres de l'association

Constitué en association, Euralens regroupe, au titre des collectivités territoriales, les communes de deux agglomérations de Lens-Liévin et d’Hénin-Carvin, leurs communautés d’agglomérations respectives ainsi que le Département du Pas-de-Calais et la Région Nord – Pas de Calais qui en assure la présidence.

Euralens associe également des acteurs du monde économique, au travers des représentants de la Chambre de commerce et d’industrie de Lens et de la Chambre régionale de commerce et d’industrie.

Y sont également associés le Louvre, l’Aire métropolitaine de Lille, l'Association Louvre-Lens (A2L), l’Université d’Artois, le Racing Club de Lens, les acteurs du transport comme la SNCF ou le Syndicat mixte des transports mais aussi les acteurs culturels et touristiques proches du futur musée, la Mission Bassin minier assumant un rôle particulier d’assistance technique.

Le groupement des commandes

Les  équipes candidates à ce groupement de commandes ont toutes souligné le lien étroit entre la métropole lilloise, le projet Euralens et plus largement le bassin minier, en insistant sur l’opportunité liée à l’arrivée du Louvre-Lens pour transformer l’image et l’attractivité du territoire.

L’équipe Desvigne-Portzamparc a été retenue. Ces deux personnalités d’envergure nationale et internationale proposent une nouvelle vision des cités minières, transformées en « grande cité jardin ».

Elles appréhendent en effet le territoire comme un archipel composé d’ilots : les cités minières. Il s’agit donc de les relier entre-elles, de les unifier, tout en conservant les espaces verts. Elles proposent ainsi d’étendre la trame verte existante, de la mettre en valeur, sur le modèle des parcs américains.

L’équipe veut faire d’Euralens une référence de transformation de l’habitat individuel en France.

Elle propose la réalisation  de pôles multiples de densités ponctuelles. Elle insiste sur l’importance du pôle de la gare TGV et propose d’utiliser le faisceau des voies ferrées comme un maillon de la trame verte, pour créer un « quai vert » en direction du musée.

FacebookTwitterPartageImprimerEnvoyer