Sélectionner une page

La chaufferie Biomasse et les principes de cogénération

La halte garderie, implémentée au sein de la grande résidence près du MAC Lacore, accueille vos enfants du mardi au vendredi.

La chaufferie Biomasse et les principes de cogénération

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire avait présenté le 17 novembre 2008 le plan de développement des énergies renouvelables de la France, issu du Grenelle de l’Environnement.

Ce programme avait pour objectif de porter à au moins 23% la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie à l’horizon 2020, grâce à une augmentation de 20 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) de la production annuelle d’énergie renouvelable.

La Biomasse est une énergie répondant à ces ambitions. Elle repose notamment sur le bois, matérialisé par les bûches, les granulés et les plaquettes. Il existe par ailleurs d’autres types de ressources en biomasse : les sous-produits du bois, qui sont des déchets produits par l’industrie du bois et notamment l’exploitation forestière et les industries de transformation du bois, certains sous-produits de l’industrie, certains produits de l’agriculture traditionnelle, certains déchets organiques.

La biomasse est une source d’énergie permettant la lutte contre le réchauffement climatique, notamment en termes d’émissions de gaz à effet de serre, car le CO2 émanant de la combustion des bioénergies est équivalent au CO2 qu’absorbent les végétaux pendant leur croissance.

Au contraire des énergies fossiles telles que le pétrole ou le gaz, l’énergie biomasse est une énergie renouvelable.

Pour favoriser le développement de la biomasse, la Ville de Lens a implanté, sur son territoire, une centrale biomasse sur une surface de 2 500m² environ.  C’était en 2011. Elle fournit les besoins du réseau de chaleur du quartier de la Grande Résidence et de quelques établissements publics soit ceux de près de 6 000 habitants. Cela se traduit par un gain de plus de 8 500 tonnes au niveau des émissions de CO2. La vente de l’énergie issue de la cogénération biomasse permet de fixer un prix plus avantageux sur la tarification du réseau, ce qui correspond à une baisse globale des charges de chauffage des abonnés.

La Ville de Lens accentue ainsi ses initiatives écologiques.

X