Sélectionner une page

ZAC Lens Centralité

Le projet Lens Centralité est un projet d’aménagement et de développement global du territoire, avec l’ambition de développer son attractivité, et d’affirmer et de valoriser la centralité de Lens au cœur de l’agglomération.

Lens, une ville au coeur d’une agglomération de 400 000 habitants

Lens est une ville d’environ 35 000 habitants constituant, avec ses 7 communes limitrophes, un coeur urbain de 120 000 habitants localisé au centre d’un vaste ensemble de densité continue et étalée, encore structurée par l’histoire de l’exploitation minière (formé notamment des agglomérations de Lens-Lévin – 250 000 habitants – et d’Hénin-Carvin – 150 000 habitants).

La Ville de Lens mène des études qui permettent d’identifier un secteur attractif et stratégiquement situé entre le centre-ville commerçant et les différents grands équipements (musée, stade, université, gares), d’environ 70 hectares.

Le projet LENS CENTRALITÉ associera logements, équipements publics, bureaux, hôtellerie, commerce, services et activité, organisés par des espaces publics structurants et de grande qualité paysagère.

 

Exposition permanente dans le hall de l’Hôtel de Ville

La ZAC (Zone d’Aménagement Concerté) est une procédure réglementaire d’aménagement qui permet la réalisation de projets urbains complexes. Elle est lancée à l’initiative de la Ville, c’est un outil public au service de la collectivité. A ce titre une exposition permanente vous ait proposé dans le hall de l’Hôtel de Ville. Votre avis sera pris en compte pour finaliser le dossier de cette nouvelle zone d’aménagement concerté.

Vous pouvez envoyer vos observations à zaccentralite(at)mairie-lens(dot)fr

L’Apollo, programme hôtelier et résidentiel

Situé en face de la gare SNCF de Lens, le site de l’ancien cinéma « Apollo » accueillera un programme immobilier comprenant :

  • Un hôtel 3 étoiles de 76 chambres- 95 logements sociaux
  • 24 logements en accession libre
  • Un rez-de-chaussée commercial dédié à la restauration.

La façade de l’ancien cinéma sera démolie et reconstruite à l’identique conformément à la demande de l’Architecte des Bâtiments de France.

Le quartier des gares, pôle tertiaire

Le premier bâtiment « Solaris » accueille 4 500 m² de bureaux et des services.

Le deuxième bâtiment « Prisme » est composé de 39 logements en accession et en location avec une cellule tertiaire en rez-de-chaussée, soit près de 2750 m² de surface plancher.

Le troisième bâtiment « Sirius » proposera environ 3600 m² de bureaux et de services et sera livré fin 2019.

Le quartier Bollaert, loisirs et commerces aux abords d’un grand stade

La rénovation du stade Bollaert-Delelis constitue le 1er temps fort du changement d’image de ce quartier.

Le lien de ce quartier avec le centre-ville et les quartiers avoisinants doit être repensé, amélioré et plus ouvert. Ceci est désormais rendu possible grâce au nouveau franchissement réalisé sous les voies ferrées en 2016, et au passage du Bus à Haut Niveau de Service dont la mise en service est prévue en 2019.

Les bâtiments qui seront construits aux abords du stade pourraient accueillir des programmes de loisirs, des commerces et quelques logements et les espaces publics seront redessinés.

Le secteur Tassette, pôle numérique culturel

L’ancienne école Paul Bert accueille le Pôle Numérique Culturel « Louvre-Lens Vallée ». Ce bâtiment fait l’objet d’une extension et d’une restructuration portée par la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin.

Le projet Zins-Garin, aux portes du Louvre-Lens

Ce site de 3 hectares est situé sur le terrain de l’ancien vélodrome Garin et de l’usine Zins. Ce secteur a vocation à accueillir une nouvelle offre de logements ainsi que des activités et commerces en lien avec ce nouveau programme. Le cœur du projet sera parcouru par le Bus à Haut Niveau de Service.

De l’autre côté de la rue Georges Bernanos, l’ancien centre culturel Albert Camus a été rénové pour devenir la « Maison des Projets » destinée aux habitants et aux touristes : elle présente les projets portés par la Région ainsi que les dynamiques du territoire tels que la région des musées, Mineurs du Monde, les chemins de mémoire», Euralens…

L’îlot Parmentier, un habitat durable, une consommation d’énergie maîtrisée

Le projet de transformation de l’îlot Parmentier, au cœur de la cité 9 est mené par le bailleur Maisons & Cités. Les habitants et notamment les locataires en place sont étroitement associés à l’élaboration du projet.

Le projet d’établissement hôtelier avec restaurant et salles de séminaires porté par Maisons & Cités et Esprit de France (exploitant) le long de la rue Paul Bert constitue la 1ère phase de ce programme. Cette opération sera poursuivie par une opération de réhabilitation et démolition/reconstructions de logements à l’arrière de l’hôtel. Pour le cœur d’îlot, l’objectif est d’expérimenter et de mettre en œuvre un principe de transformation des cités minières en quartiers de logements économes en énergie et offrant une grande qualité de vie et d’usage pour leurs habitants.

Cette transformation urbaine et paysagère, accompagnée d’une « transition énergétique » des cités minières et de leurs logements, s’inscrit à l’échelle régionale dans la démarche dite de « Troisième Révolution Industrielle ».

Présentation générale de la ZAC

Lens, une ville au coeur d’une agglomération de 400 000 habitants

Lens est une ville d’environ 35 000 habitants constituant, avec ses 7 communes limitrophes, un coeur urbain de 120 000 habitants localisé au centre d’un vaste ensemble de densité continue et étalée, encore structurée par l’histoire de l’exploitation minière (formé notamment des agglomérations de Lens-Lévin – 250 000 habitants – et d’Hénin-Carvin – 150 000 habitants).

La Ville de Lens mène des études qui permettent d’identifier un secteur attractif et stratégiquement situé entre le centre-ville commerçant et les différents grands équipements (musée, stade, université, gares), d’environ 70 hectares.

Le projet LENS CENTRALITÉ associera logements, équipements publics, bureaux, hôtellerie, commerce, services et activité, organisés par des espaces publics structurants et de grande qualité paysagère.

 

Exposition permanente dans le hall de l’Hôtel de Ville

La ZAC (Zone d’Aménagement Concerté) est une procédure réglementaire d’aménagement qui permet la réalisation de projets urbains complexes. Elle est lancée à l’initiative de la Ville, c’est un outil public au service de la collectivité. A ce titre une exposition permanente vous ait proposé dans le hall de l’Hôtel de Ville. Votre avis sera pris en compte pour finaliser le dossier de cette nouvelle zone d’aménagement concerté.

Vous pouvez envoyer vos observations à zaccentralite(at)mairie-lens(dot)fr

L’Apollo, programme hôtelier et résidentiel

Situé en face de la gare SNCF de Lens, le site de l’ancien cinéma « Apollo » accueillera un programme immobilier comprenant :

  • Un hôtel 3 étoiles de 76 chambres- 95 logements sociaux
  • 24 logements en accession libre
  • Un rez-de-chaussée commercial dédié à la restauration.

La façade de l’ancien cinéma sera démolie et reconstruite à l’identique conformément à la demande de l’Architecte des Bâtiments de France.

Le quartier des gares, pôle tertiaire

Le premier bâtiment « Solaris » accueille 4 500 m² de bureaux et des services.

Le deuxième bâtiment « Prisme » est composé de 39 logements en accession et en location avec une cellule tertiaire en rez-de-chaussée, soit près de 2750 m² de surface plancher.

Le troisième bâtiment « Sirius » proposera environ 3600 m² de bureaux et de services et sera livré fin 2019.

Le quartier Bollaert, loisirs et commerces aux abords d’un grand stade

La rénovation du stade Bollaert-Delelis constitue le 1er temps fort du changement d’image de ce quartier.

Le lien de ce quartier avec le centre-ville et les quartiers avoisinants doit être repensé, amélioré et plus ouvert. Ceci est désormais rendu possible grâce au nouveau franchissement réalisé sous les voies ferrées en 2016, et au passage du Bus à Haut Niveau de Service dont la mise en service est prévue en 2019.

Les bâtiments qui seront construits aux abords du stade pourraient accueillir des programmes de loisirs, des commerces et quelques logements et les espaces publics seront redessinés.

Le secteur Tassette, pôle numérique culturel

L’ancienne école Paul Bert accueille le Pôle Numérique Culturel « Louvre-Lens Vallée ». Ce bâtiment fait l’objet d’une extension et d’une restructuration portée par la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin.

Le projet Zins-Garin, aux portes du Louvre-Lens

Ce site de 3 hectares est situé sur le terrain de l’ancien vélodrome Garin et de l’usine Zins. Ce secteur a vocation à accueillir une nouvelle offre de logements ainsi que des activités et commerces en lien avec ce nouveau programme. Le cœur du projet sera parcouru par le Bus à Haut Niveau de Service.

De l’autre côté de la rue Georges Bernanos, l’ancien centre culturel Albert Camus a été rénové pour devenir la « Maison des Projets » destinée aux habitants et aux touristes : elle présente les projets portés par la Région ainsi que les dynamiques du territoire tels que la région des musées, Mineurs du Monde, les chemins de mémoire», Euralens…

L’îlot Parmentier, un habitat durable, une consommation d’énergie maîtrisée

Le projet de transformation de l’îlot Parmentier, au cœur de la cité 9 est mené par le bailleur Maisons & Cités. Les habitants et notamment les locataires en place sont étroitement associés à l’élaboration du projet.

Le projet d’établissement hôtelier avec restaurant et salles de séminaires porté par Maisons & Cités et Esprit de France (exploitant) le long de la rue Paul Bert constitue la 1ère phase de ce programme. Cette opération sera poursuivie par une opération de réhabilitation et démolition/reconstructions de logements à l’arrière de l’hôtel. Pour le cœur d’îlot, l’objectif est d’expérimenter et de mettre en œuvre un principe de transformation des cités minières en quartiers de logements économes en énergie et offrant une grande qualité de vie et d’usage pour leurs habitants.

Cette transformation urbaine et paysagère, accompagnée d’une « transition énergétique » des cités minières et de leurs logements, s’inscrit à l’échelle régionale dans la démarche dite de « Troisième Révolution Industrielle ».